Usbek & Rica – Faut-il vraiment revendre nos données personnelles ?

Vendues un centime ou dix euros, les données que nous laissons sur la toile sont échangées sur un marché opaque. Le  rapport d’un think tank propose de nous les réapproprier en nous offrant la possibilité de les monétiser. Mais à l’heure du RGPD, devons-nous sacrifier notre vie privée pour quelques euros ? Et comment estimer la valeur de nos profils et des traces que nous laissons sur internet ?

Deux millions de kilos en 10 ans. C’est le poids – en octets – de nos données récoltées par Facebook depuis notre inscription. Il y a quatre mois, nous avons demandé nos archives au réseau social. Quelques centaines d’amis, un millier de pages likées et presque autant de conversations : depuis nos 13 ans, Facebook commercialise ces informations, et celles de ses 2 milliards d’utilisateurs. Son modèle économique en dépend.

Lire l’article sur https://usbeketrica.com

Share This